La hausse de la censure sur les réseaux sociaux

Depuis un moment, je me rends compte de la hausse de la censure sur différents réseaux sociaux et je voulais en parler avec vous.

Facebook

En 2016, Facebook m’a accusé d’avoir favorisé l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. C’était déjà le temple de la censure sur les réseaux sociaux.
Oui, avec ma simple page francophone qui parle de jeux vidéo.
Donc, j’ai perdu plus de 12000 screenshots que je stockais dessus. 12k de photos que je gardais pour les articles sur Octopath Traveler.

Mais quelques années plus tard, une fan de la page à partagé sur un groupe m’appartenant une vidéo.
En gros, « la faucheuse » qui faisait des centaines de mètres et qui d’un coup, faisait tomber le Golden Bridge à San Francisco.
J’ai été accusé de « Fake News ». Alors que c’était évident! Heureusement que personne n’a posté d’invasion extraterrestre!

Et depuis, malgré mes 7000 fans, je suis shadowban.
C’est à peine, si je touche mes fans en temps réel. En gros, je peux poster mais j’apparais dans très peu de fil d’actualité. Ou alors plusieurs jours après le statut. C’est quelque part pire qu’un bannissement.
Mais on s’en rend compte passé un temps que l’on perd énormément d’engagement.

Malgré cela, Facebook augmente fortement la censure et la publicité.
Et durant la mort de George Floyd, je me souviens qu’étrangement quand je postais un statut où le mot « police » était utilisé (par exemple si je partageais un article sur True Crime) ne pouvait pas être posté à cause d’une « erreur technique ».

Alors que le statut n’avait aucun rapport. Dès que je retirais le mot « police », cela fonctionnait à nouveau, étrangement.



Il fût un temps où faire des statuts était super simple. Alors que maintenant, je dois passer par le Créator Studio et gérer de nombreux onglets. Et je vous jure que parfois, c’est digne des 12 travaux d’Astérix et Obelix.
Alors que cela ne prenait que quelques clics avant.
Ils me spamment de payer pour que mon contenu soit mis en avant. Mais genre, 1/5 de mes actions sur Facebook, c’est de repousser leurs spams.

Et en soi, je parle juste en administrateur d’un page en rapport avec mon site (jeux, séries, mangas etc…) qui trinque autant. Donc, je n’imagine pas ceux et celles qui parlent politique, de la crise sanitaire ou autre!

Facebook est vraiment le réseau « qui me fait le plus peur ».
Ils sont « juges, jurys et bourreaux ». Ils peuvent vous accuser d’une chose qui n’a rien à avoir et vous ne pouvez pas faire appel ou parler avec un modérateur ou autre.
Affaire classée.

Twitch

Il fallait que je vous parle de Twitch qui était déjà un peu compliqué.
En gros, j’évite de me faire avoir par des types qui me suivent avec des pseudos comme « Lene Gropu ».
Et encore, je ne parlerais pas de ce « Gaz Ton **** » qui me suivait partout pendant une partie d’Among Us!
J’avais plus peur de lui que des possibles imposteurs dans la partie ahaha.
Mais récemment, la censure sur Twitch a explosé.
Pas seulement les gros mots mais des termes comme « slip » ne peuvent plus être utilisé.
Certains de mes followers lisent littéralement le tchat sur mon écran (car je vois tout).

Autant, je peux concevoir que « retard » (signifiant attardé en anglais) puis être censuré.
Autant, je ne vois pas dans quelle langue, le mot slip est une insulte!
Tant pis, on utilisera des mots comme culotte ou même kilotte pour communiquer maintenant.

Mais cela m’épate car des termes aléatoires comme « bourrin » n’apparait plus chez les gens.
Et c’est hallucinant que Twitch arrive à se persuader qu’enlever des mots comme slips, bourrin ou autre, rendra Twitch « plus sûr ».
Une personne qui harcèle une autre trouvera des termes bien précis.

Twitter

Sur Twitter, c’est différent.
Ce sont plutôt les gens qui vont vous « cancel ». Mais en soi, tant que vous n’insultez personne, vous êtes plutôt libre.
Même moi, des fois, je découvre que je suis bloqué sans savoir pourquoi!
Sauf que comme j’en faisais mention dans le Moogle News de cette semaine, il va y’avoir des changements.

Parag Agrawal est devenu le nouveau PDG de Twitter. Sauf que contrairement à Jack Dorsey, il se contrefiche du premier amendement de la constitution des Etats-Unis d’Amérique.
Donc de la liberté d’expression.
Ce qui va peut-être entrainer des changements sur Twitter mais comment et pour qui? Réponse dans les prochains mois! Est-ce le futur temple de la censure sur les réseaux sociaux?
Mais j’admets que je suis curieux de savoir si une entreprise qui a viré Donald Trump (malgré son statut de président) va se soumettre à des entités étatiques ou non pour l’expression sur son réseau.

Par exemple Gettr est un réseau social que je n’ai pas testé.
Mais qui semble néanmoins être apprécié par les personnes de droite ou d’extrême droite.
Pourquoi par eux? Car ils estiment à tort ou à raison que Twitter est tenu par des personnes de gauche ou d’extrême gauche. Et qu’ils peuvent parler tranquillement sur Gettr.
Peut-être que Parag Agrawal va augmenter les dissensions et on aura à l’avenir, droit à des réseaux sociaux de gauche ou de droite (un peu comme les journaux).
Si c’est le cas, j’en ferais forcément un article sur le sujet à l’avenir!

Youtube

Je ne suis pas touché par la censure de Youtube pour le moment (et j’espère que cela restera le cas).
Mais je connais le Joueur du Grenier, un youtubeur qui doit tout le temps gérer ses vidéos.
Car on l’accuse de vol de propriété intellectuelle (par des individus qui n’ont pas la propriété en question).
Ou alors d’être trop vulgaire aha.
Ainsi, sur sa vidéo sur Cyberpunk 2077 qui était donc censurée, j’avais des pubs qui auraient dû être censurés ahaha.
Au passage, c’est aussi la même sur Facebook où tu as des pubs pour des contenus chelous parfois (mais qui ne seront pas shadowbanned car ils ont payé).

Après en soi, ce n’est pas de la censure mais Youtube a retiré les pouces négatifs.
Cela rejoint un peu ce que je disais pour le mot « slip » sur Twitch.
A quoi cela sert?
Cela ne fera pas de Youtube, un meilleur endroit.
Autant retirer les pouces positifs non? Ah non, car on peut en acheter aha.
La censure sur les réseaux sociaux fonctionne pour le moment car ils ont un certain monopole. Mais je crains que cela facilite le boulot des futurs concurrents!

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

6 commentaires sur “La hausse de la censure sur les réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

  1. C’est vraiment une atmosphère anxiogène à force.
    Censurer le mot slip … on voit que ce sont les US qui sont à la tête de Twitch. C’est relou.
    Et puis Twitter ça ne m’étonne plus. J’ai déjà signalé pleins de personnes qui disait des propos discriminatoires ou haineux mais ça me demande de donner encore plus de preuves contre eux. Mais merde, les 5 tweets problématiques ne suffisent pas ? Par contre, ban pour une maladresse ah ben là ils sont à l’affût. Quand tu as dit que la personne qui est maintenant à la tête de ce réseau est apprécié des fachos, ben pas étonnée vu qu’ils ont son soutient à apparement. C’est vraiment n’importe quoi.
    Ah oui parlons-en d’Insta qui veulent encore censurer les tétons de femmes mais pas ceux des hommes… (et encore, ce n’est pas que sur Instagram).

    Désolée je suis un peu salée dans ce commentaire ><

    1. Ahhh mais clairement, j’ose même plus dire des gros mots « lambda » quand je perds ou autre sur Twitch aha!

      Mais Twitter, tu vois parfois des apologies de « OUF », tu report et ça te dit « justifie », je suis censé mettre le code civil? Nuremberg aha?

      Par contre, une maladresse comme tu dis et BOUM!

      Ahhh intéressant pour Insta aha!

      Tkt, je comprends parfaitement Nana! Au contraire, je trouve que c’est une vraie réaction héhé!

      1. Ben c’est ça en fait, on fait une même une maladresse ben on se fait incendier.

        Nan mais c’est ça en fait.

        Je dirais plutôt consternant :/

        Une réaction à chaud que j’ai eu en IRL mdrrr

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Je suis en ligne sur Twitch, clique! Je suis en ligne sur Twitch, clique!
%d blogueurs aiment cette page :