Rogue Galaxy, le Star Wars de la PS2

Rogue Galaxy, un JRPG avec des pirates de l’espace et bien entendu des héros, descendants d’anciens héros galactiques.

Une histoire longue mais rapide

Dans Rogue Galaxy, vous suivez les péripéties de pirates qui veulent accéder à la planète Eden.
Une planète spéciale qui est un peu une sorte d’Eldorado spatial.
On suit les aventures de Jaster, un orphelin de Rosa, sur une planète désertique, qui obtient une épée spéciale et va devenir un grand pirate. Suite à un malentendu, il va être considéré comme la Griffe du Désert, un chasseur de primes galactique hors pair.
Non, il n’explosera pas d’étoile noire.

Chaque personnage a ses raisons d’être pirate ou non et ils sont tous touchants.
Sauf Jupis. Qui vend des produits stupéfiants et/ou en consomme.
Ce dernier est surement poursuivi par la justice pour des attouchements. Sa tête fait réellement peur!

Excepté ce multi-récidiviste, le jeu prend du temps à se lancer. C’est vraiment après l’histoire de Deego que l’histoire décolle d’un coup. Et elle est pas mal. Pas mal du tout mais je ne vous spoilerais point.
Disons juste que les origines de Jaster et de Kisala méritent le détour.
Mais quelque part, au moins le scénario nous pousse à avancer. On est pas dans ce genre de RPG où l’histoire avance très lentement (excepté le début).
Je vais juste aborder le gameplay de ce jeu.

Rogue Galaxy, c’est Star Wars Andreas Custom

Ce jeu est un jeu tuning et un jeu de farming.
Pour améliorer les armes de vos personnages, il va falloir fusionner les armes au lvl max. Elles montent rapidement de niveaux, je vous rassure. Cependant, vous allez devoir farmer des monstres pour bien augmenter toutes vos armes.

De plus, même si vous comptez acheter des armes, elles ne sont pas toutes disponibles et elles demanderont beaucoup d’argent (donc beaucoup de combat).
J’en arrivais à acheter 3 fois la même arme pour être tranquille.
Donc, vous vous retrouvez à faire des allers-retours pour débloquer tous les coffres et enchaîner énormément de combats.
Et cela donne deux types de combats. Celui où vous allez vous battre un moment et celui qui consiste à lancer une technique d’un personnage qui tuera tous les ennemis.

Mais on s’y prend au jeu, au système de fusion (on tente d’obtenir de meilleures armes à chaque fois) etc… De toute manière, la taille de certains donjons déterminera si vous allez jouer à ce jeu ou non.
Ohhh, je peux vous assurer que les 14 étages combinés des tours de la Balance… punaise, ça c’était du donjon (même un labyrinthe aha).

Oui, excepté les boss, les personnages, de part le farming nécessaire pour les équipements, aucun monstre ne vous donnera un casse tête sauf…

Les monstres spéciaux de Jaster

On peut jouer avec tous les personnages.
J’aimais bien jouer avec Lilika. Une archère primitive qui fait le café et surtout face à des ennemis trop agiles, cela m’aidait de faire du surplace aha.

Cependant, certains monstres sont dotés de barrières spéciales et ne prendront aucun dégâts.
Vous devez donc switcher sur Jaster, équiper la bonne arme et viser chacun d’entre eux pour retirer leurs barrières.

Cela casse énormément le rythme des combats. Autant jouer qu’avec Jaster donc.

Et je ne vous parle pas des moments où on doit faire des plateformes avec le pistolet de Jaster. C’est un cauchemar (ou je suis pourri en jeu de plateformes aha).

Un sphérier digne de Final Fantasy X

J’apprécie énormément le système pour débloquer les compétences dans Rogue Galaxy.
Contrairement au sphérier, on doit débloquer des techniques grâce à des objets obtenus en combat (ou dans des coffres), avec plus de farming aha.

Mais justement, les techniques débloquées et celles qui prennent en puissance méritent vraiment le détour. Cependant, c’était mon cas avec Deego, j’avais peu de techniques sur certains personnages.
Parfois, il vous manque un objet au tout début du sphérier et cela vous empêche d’accéder à énormément de compétences d’un personnage.

En tous cas, comme on joue un A-RPG, on prend toujours plaisir à essayer les nouvelles armes mais les techniques de boosts ou d’attaque viennent justement agrémenter le tout.
On en a pour tous les gouts, entre les techniques automatiques, le mode A-RPG et les combos à réussir avec les bonnes touches.

Différentes planètes

Différentes planètes avec des biomes différents, des monstres et surtout des armes différentes.
C’est assez bien géré car à part la planète aquatique, on devra toujours repartir sur les planètes pour le scénario, les coffres, les achats et ventes mais aussi les primes.

Et je tiens à saluer Rogue Galaxy pour cela. En général, les RPGs sont souvent (surtout à l’époque) des couloirs où on avance d’un village à l’autre. Et là, ce n’est pas le cas. Au contraire, on doit faire un paquet d’allers retours aha!

Une fin un peu décevante

L’idée de nous faire affronter une série de boss, avec un boss pour chaque personnage était une vraie bonne idée. Le combat final avec Jaster est étrange par contre, c’est pas le meilleur, on est pas sur du Cloud vs Sephiroth aha.

C’est assez intéressant de se dire que le Drigellum a sauvé le monde.
L’idée que les bons sentiments puissent être cristallisés est un peu « Fairy Tail » mais je ne comprendrais pas comment les habitants d’Eden n’avaient pas de sentiments aussi profonds aha.

La fin me déçoit plus par rapport à Kisala.
Elle devient reine et ses amis décident de la kidnapper (ils n’ont pas vraiment respecté sa décision). Alors que paradoxalement Jaster, de part son statut de Roi Stellaire, aurait pu se marier avec elle, j’imagine.

Excepté cela, c’est tout de même une bonne découverte!
Le scénario était un peu court mais on aurait même pu avoir une préquelle sur la vie du Roi Stellaire ayant existé 50000 ans auparavant, surtout qu’il semble bien connaître la « méchante » de cette histoire.

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

Un commentaire sur “Rogue Galaxy, le Star Wars de la PS2

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Je suis en ligne sur Twitch, clique! Je suis en ligne sur Twitch, clique!
%d blogueurs aiment cette page :