Mon avis sur la seconde saison d’Into the Night

Une seconde saison d’Into the Night qui nous mène à la Réserve mondiale de semences du Svalbard!

Into the Night – Un long début

Je dois admettre que j’étais curieux. Suite à la première saison, je m’attendais à voir les héros survivre dans un bunker mais quel aurait été le rythme des épisodes?
J’ai vraiment l’impression que la seconde saison a pris du temps à se lancer.

On est dans le bunker et forcément le premier épisode ne démarre pas aussi rapidement que le premier de la première saison. Je ne vous cache pas que quand Dominik et sa mère meurent, je me disais: « rolala les scénaristes n’ont vraiment aucune idée pour les faire tuer ainsi ».
Heureusement que la vérité éclate plus tard, car le coup de la porte qui se ferme toute seule avait du mal à passer aha!

Mais même là, on a le coup du chapeau, le chef des militaires qui décède.
En vrai, cela m’intrigue fortement. Les militaires perdraient ils leurs moyens dans une telle situation? Au point de s’énerver avec des civils? Je veux dire que lorsque 7 milliards d’êtres humains sont morts, il va falloir le maximum de personnes pour survivre et repeupler la planète mais bon.

Car c’est littéralement ça. Certains militaires (les autres se contentent de suivre) voit les civils comme des tiques. Quand d’autres veulent les violer. Et c’est cette tension qui va causer des incidents augmentant la tension entre les deux groupes et réduisant les stocks de nourriture à néant.
Et je pense que cela aurait pu être géré plus rapidement.
La saison 2, c’est 6 épisodes mais j’ai vraiment eu l’impression que la saison d’Into the Night a commencé au troisième épisode.

Into The Night – Le retour des avions

J’aime bien l’idée que les avions seront très importants dans Into The Night.
J’apprécie aussi l’idée de voir les héros se diviser en deux équipes. Les forts qui partent en Norvège, chercher des graines dans un bunker. Bunker qui existe réellement en plus!
Et les faibles qui restent au bunker.

Car bien entendu, le meurtre de Terenzio ne peut pas rester impuni. Et j’avoue que je suis vraiment mitigé. Cela signifie que durant les 5 semaines entre les deux saisons d’Into the Night, personne n’est sorti la nuit du bunker (excepté pour communiquer avec les Américains et les Russes)?
Je serais parti un soir cacher le corps, perso aha!
Surtout qu’Inès a trouvé un peu de nourriture chez des civils donc ils auraient pu aller chercher des vivres de temps en temps (quitte à aller en vélo pour ne pas perdre trop d’essence).

Je suis très intrigué pour la troisième saison.
Si Horst arrive à comprendre que sa méthode avec la glace fonctionne, il suffirait d’asperger un bus de glace pour avoir de quoi tenir la journée et rouler pendant la nuit!
Si les avions sont omniprésents dans les deux premières saisons, peut-être aura t’on le droit à d’autres moyens de transports dans les futures saisons.

Into the Night – La géopolitique

J’apprécie aussi les conflits géopolitiques.
Découvrir qu’un pays a bombardé les autres me semble logique. Car dans un tel monde, il n’est pas trop compliqué de chercher l’hégémonie mondiale. Au départ, quand ils accusaient les Russes, j’étais « mouais » car un peu trop cliché.
Quand les Russes viennent attaquer les Européens, je me suis dit « oho, ce serait donc les Américains derrière? ». Et bien non, vu le sous-marin à la fin de la seconde saison d’Into The Night, ce serait peut-être les Turcs.

Au passage, petite parenthèse sur Inès.
Elle a quand même une chance de dingue car elle s’enfuit du bunker, le jour où les Russes arrivent en hélicoptère et elle a la chance de ne pas être loin d’eux! C’est en terme de probabilité, plutôt pas mal aha!

Ce qui soulève un paquet de questions.
Premièrement, il existe une bonne centaine si ce n’est plus, de sous-marins à travers le monde. En enlevant ceux qui sont remontés à la surface, qui étaient en réparation etc… Cela peut faire un paquet de monde qui a survécu sous les océans.
Deuxièmement, on a peut être bien plus de bunkers que prévu. La Chine, la Turquie voire d’autres pays sont peut-être présents mais font profil bas.

Va t’on observer un conflit entre les nations pour les graines? Ou au contraire une entraide mondiale? J’ai vraiment l’impression qu’il reste moins de 10000 êtres humains vivants sur Terre donc j’ai du mal à comprendre qu’ils puissent s’embrouiller au lieu de s’unir.

Into the Night – Conclusion

Rik qui se sacrifie, j’avoue que c’est assez inattendu (et les soldats en face n’ont pas remarqué le gros camion aha?).
Je pense que le second groupe va tenter d’aller sauver le premier en hélicoptère.
Mais le premier doit faire face aux soldats du sous-marin turc? Je ne suis pas sûr que cela se terminera bien.
J’imagine aussi que le soldat allemand va survivre et va surement revoir Inès?

Horst va t’il découvrir d’une manière ou une autre que ses expériences sur les rats ont fonctionné?
Je sais que plusieurs personnes n’ont pas apprécié le personnage de Gia.
Mais imaginez un confinement de 5 semaines sans lumière du Soleil et sans livres, internet, contacts…
En plus, vous ne bouffez que des graines.
Tout ça pour quoi? Pour découvrir que vos proches, votre enfant etc… sont tous morts.
Même si elle était folle, n’importe qui aurait pu choisir de ne pas vivre, enfin survivre dans un tel monde.
Nos héros ont eu le temps de s’adapter et de s’accrocher les uns aux autres, pas Gia.

On en parle de Sylvie? Ca devient limite Rambo là ahaha!

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

Laisser un commentaire

Sinbad, le tyran du Dailymoogle est en live, kupo!
Clique ici pour suivre ma chaîne Twitch, Kupo!
%d blogueurs aiment cette page :