Wonder Woman – Dead Earth, un comic qui avait tant de potentiel

Attention, je divulgâche sur un comic de Wonder Woman (Dead Earth) qui aurait pu être une superbe série.

Wonder Woman – Dead Earth?

On retrouve une Wonder Woman amnésique et beaucoup moins puissante qu’auparavant.
Elle se retrouve dans un futur dystopique où l’Humanité a été réduite à néant ou presque. Ainsi le monde est dominé par des créatures monstrueuses nommées Haedras et les humains ont régressé technologiquement.

Et comment Wonder Woman retrouve petit à petit ses forces, elle retrouve aussi des souvenirs de son enfance et de sa mère Hyppolyta.
On découvre que l’Humanité a été quasiment exterminée, il y’a plusieurs centaines d’années et que ses héros sont morts ou sont partis vers d’autres cieux.

Je sais que certains n’apprécieront pas les graphismes.
Mais je trouve que cela a vraiment un air post-apocalyptique qui lui sied bien. Y’a un côté féministe intéressant. J’aime bien aussi le fait que sa chevelure soit digne d’un monde en perdition (flemme de ces héros bien coiffés dans un tel monde).

J’ai bien apprécié les deux premiers tomes mais pas les suivants aha.
Dans le premier tome, on a vraiment le personnage de Wonder Woman, elle redonne le gout de l’espoir aux survivants et je trouve que c’était brillamment géré.

Le vrai scénario de Wonder Woman – Dead Earth

Voilà l’histoire de Wonder Woman – Dead Earth. Le monde était en crise à cause de l’Humanité qui pollue énormément. Cela allant causer la montée des eaux, les Amazones se sont mêlées et ont voulu imposer leurs prérogatives à l’Humanité.
L’armée Amazone affronte donc l’armée US et Superman devant la Maison Blanche.
Le président des Etats-Unis d’Amérique décide donc de tirer des bombes nucléaires sur Themyscira, l’île des Amazones.

Cependant, Wonder Woman et le bouclier magique de l’île renvoient les missiles un peu partout sur la planète. Mais attendez Superman arrive après que l’île soit anéantie.
Et Wonder Woman peinée l’affronte (alors qu’il ne cherchait pas le combat).
Elle utilise toute sa puissance (elle retire ses bracelets comme Piccolo retire son qamis) et elle détruit une partie du monde dû à ce combat.
Une fois arrivé à la forteresse de solitude, elle prend la kryptonite et le tue avec…

Qu’elle l’affronte, pourquoi pas mais le tuer?

Batman malgré cela, la met dans une sorte de caisson de régénération car il sait que comme elle a détruit le monde, elle va le réparer… Il meurt à cause des radiations (mais avec la technologie kryptonienne, il aurait pu être sauvé, non?) mais on sent qu’il savait que Diana pouvait sauver le monde d’après.

Les Haedras? Et bien ce sont les Amazones… elles ne sont pas mortes mais ont été modifiées par les radiations… Et depuis, elles chassent l’Humanité. Le souci, c’est qu’un Green Lantern aurait pu gérer les Haedras.
Et quand on voit les légions de héros dans DC, ceux qui ont survécu auraient largement pu gérer la situation (on est très loin de la menace d’un Darkseid par exemple).

Et j’apprécie un peu cela car cela prouve aussi que les femmes sont bonnes et mauvaises. On voit la haine éternelle d’une Hyppolyta et la force d’une Wonder Woman qui a faillit mais tente tout de même d’arranger les choses.
C’est d’ailleurs intéressant, un peu comme Flashpoint Paradox. A chaque fois que les Amazones utilisent la force sur Terre, cela part en cacahuète.

Pourquoi suis-je déçu?

Et bien le scénario me déçoit, sur les grandes et les petites lignes.
Sur les grandes lignes car le scénario a trop de faiblesses.
Comment Wonder Woman et les autres ont laissé la situation dégénérée à ce point. Au point où les Amazones vont prendre la Maison Blanche? La Justice League dormait?
Mais aussi le fait qu’une Wonder Woman énervée tue un Superman qui n’avait rien à voir. Elle a condamné le monde en faisant cela. Par le combat mais aussi par la perte du plus grand de tous les héros.

Mais ce sont aussi les petites lignes qui me gênent. Wonder Woman avait assez aux gadgets de Batman. Voire une sorte de Wonder Woman aussi forte que Captain America avec des gadgets dans un monde primal, hostile avec les derniers humains aurait pu être une superbe idée.
La réutilisation d’objets d’autres héros ou autre comme des artefacts de Donjons et Dragons, avec un côté héroic-fantasy post apocalyptique aurait été sympa.

Imaginez si en plus, ils avaient un trajet dans des zones comme Gotham (qu’on voit un peu), Metropolis ou autre, cela aurait pu être super.
Excepté cela, Wonder Woman est superbe jusqu’à la fin du tome 2. Certes, elle est choquée mais elle décide d’abandonner la dernière parcelle de l’Humanité (elle n’aurait jamais fait ça, surtout pour une Humanité qui ignore tout et subit un conflit dont elle ignore l’origine).

Batman arrive toujours à sauver la donne dans DC!

Dans le tome 3, on découvre comment Superman est mort et Batman a rattrapé le coup. J’ai bien aimé qu’il ai demandé au robot de Superman de faire que seul un humain peut rendre à Wonder Woman, sa puissance d’antan. Mais là où le tome 3 rattrape le coup.
Wonder Woman lui brise le cou.
Enfin celui de Superman. La scène m’a choqué. Elle décide (alors qu’elle s’en veut) de prendre la colonne vertébrale de Superman (qui reste indestructible) et de l’utiliser comme une masse d’armes…

Le 4ème tome montre qu’elle extermine tous les Haedras sauf sa mère pour sauver l’Humanité et ils partent tous vivre à Themyscira. Et cela m’attriste.
Certaines personnes comme Nubia ou autre auraient pu être guéries non? Surtout avec la technologie kryptonienne? Wonder Woman a droit à une rédemption dont certaines amazones sont exemptées.

Conclusion de Wonder Woman – Dead Earth

Mais au moins, cela se termine bien. Et c’est ça le problème avec DC ces derniers temps.
Je ne dis pas que les héros ne doivent jamais faire d’erreurs et toujours gagner. Mais j’ai vraiment l’impression qu’avec Dceased, Wonder Woman Dead Earth, Dark Justice League, Injustice etc… les héros semblent perdre beaucoup plus souvent ou devenir fous.
Est-ce parce que c’est dur de gérer des personnages surpuissants ou est-ce un reflet de l’époque? Pourtant les comics durant la Seconde Guerre Mondiale semblaient être bien plus optimistes.
On en arrive à un niveau où les héros causent bien plus de dégâts que les vilains voire mêmes les « héros » de The Boys!


𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Je suis en ligne sur Twitch, clique! Je suis en ligne sur Twitch, clique!
%d blogueurs aiment cette page :