RuinsMagus, l’un des premiers RPGs en réalité virtuelle?

Vous êtes un nouveau membre de la guilde magique Ruinsmagus et vous allez devoir explorer les ruines en dessous de la cité de Grand Amnis.

Les secrets de Grand Amnis

26 quêtes vous attendent dans RuinsMagus. Cela peut sembler peu mais n’oubliez pas que c’est un jeu en réalité virtuelle. Réussir à défaire les monstres et les énigmes d’un donjon ne sera pas aussi simples.
Pas besoin de partir loin vous vivez dans la cité de Grand Amnis.
Et devinez quoi, comme dans les jeux Megaman, c’est une cité bâtie sur d’immenses ruines où se trouvent des artéfacts inestimables.
Artefacts bien entendu défendus par des gardiens (dont certains pourraient réellement venir des Megaman Legends). Mais dont vous en avez besoin pour le bien de votre guilde.

Je vous rassure, cela reste une ville accessible.
On ne part tout de suite au camp de bataille. Pleins de npcs vous attendent, à la fois pour consommer mais aussi pour discuter. Puis faire ses emplettes en réalité virtuelle, cela doit être encore plus drôle.
Toujours sympa de faire le plein de potions de soins (et de balancer les bouteilles sur l’ennemi ensuite).
Attendez aussi de lancer des grenades sur vos adversaires.
Et toujours un plaisir de passer le salam à un autre mage aussi.
Sachant que certains d’entre eux voudront vous éliminer à un certain stade du jeu.
Enfin, j’imagine que les achats à la longue doivent être fastidieux contrairement aux jeux actuels où l’on se ravitaille en deux clics.
Des mages, enfin des Magus dont certains, vu le style anime, auraient pu être présents dans Magi aha.
Les graphismes me font un peu penser au cel-shading de Wind Waker mais aussi à Ragnarok Online.
Oui, j’avais l’impression de me promener à Prontera (ou plutôt Geffen, la ville des mages).
Paradoxalement, ce sont les graphismes qui vieillissent le mieux au passage du temps.

Je trouve que le personnage d’Iris qui vous assiste dans le jeu a énormément d’expressions faciales comiques. C’est vraiment du jamais vu depuis Midona dans Twilight Princess. Même si l’histoire n’est pas forcément extraordinaire, on a vraiment l’impression de jouer avec un compagnon de jeu ce qui donne des moments drôles ou touchants. Et donne l’impression de faire parti d’un monde (pas si immense que cela mais un peu vivant quand même).
Ce n’est pas le cas de tous les npcs mais comme pour Grand Amnis, j’imagine qu’avec plus de moyens, cela sera possible à l’avenir.

Le Gameplay de l’Hexblade de RuinsMagus

Heureusement, vous êtes une sorte de chevalier magique que je vais qualifier d’Hexblade car cela sonne tellement bien (la faute à Archeage ça, je pense). Il va donc falloir améliorer ses sorts (16 sorts sont disponibles sur Ruinsmagus).
Les sorts ne sont pas mal du tout, vous allez beaucoup apprécier avoir une tourelle. Il faut cependant recharger ses sorts (vous inquiétez pas, pas de soucis de mana ou de munition) pour éviter des temps forts qui vous mettrait en danger.
Et comme Wizardry Online (quand on joue tank), on doit donc réussir à utiliser les bons sorts aux bons moments tout en se protégeant avec son bouclier. C’est pas mal car si en plus vous bloquez au bon moment, cela peut même désarçonner un peu l’ennemi permettant une contre attaque.
C’est pour cela que je trouve que le héros est plus une sorte de chevalier magique qu’un mage.
Cela aurait fait un excellent jeu sur la Wii/Wii U/Nintendo Switch comme Zelda, Twilight Princess.

Ainsi votre Hexblade se défend avec le bouclier à gauche et envoie des sorts avec la main droite. Est-ce c’est dur de programmer que les mains soient intervertis pour les gauchers? Y’a pas de mode pour les gauchers et j’imagine que cela doit les gêner dans un tel type de gameplay?

Wizardry Online est vraiment un bon exemple car c’est la même dynamique.
Des donjons bien sombres parfois avec de grandes salles mais aussi des couloirs étroits avec un paquet d’ennemis. Mais aussi des pièges et des énigmes.
Et bien entendu des boss qui ont des patterns à apprendre. Car n’oubliez pas, il faut gérer ses deux mains mais aussi ses deux pieds pour bien se positionner et esquiver des attaques adverses.

Conclusion sur Ruinsmagus

J’imagine que le gros défaut du jeu c’est le peu de choses que l’on a.
Pas énormément de sorts, de quêtes et de npcs ou autre. On a pas un bestiaire très développé en terme d’ennemis. Une cité immense, ce n’est jamais simple (je m’en suis rendu compte dans les Chroniques d’Angekland) alors en réalité virtuelle? J’imagine pas le chantier.
Cependant, je peux le comprendre. Le développeur et l’éditeur est Character Bank qui fait ses premiers pas. Encore plus quand la réalité virtuelle reste encore à la marge des ventes et donc des bénéfices.
Franchement s’il s’accroche, ils deviendront un grand nom dans 10 ans, vous verrez.

Je pense que les jeux vidéo en réalité virtuelle vont devoir passer par là. C’est une sorte d’étape obligatoire.
Par exemple, je parlais des emplettes à faire avant d’aller en donjon. Je pense que petit à petit, une sorte de jurisprudence du jeu vidéo virtuelle va naitre. On trouvera un équilibre entre faire de longues emplettes mais aussi de tout acheter en faisant deux clics.
Peut être une sorte de mini-jeu via un dialogue?


Un peu comme nous qui avons dû attendre Doom que la plupart des jeux vidéo activent les portes automatiquement quand on a le bon pass (au lieu de sélectionner la bonne clé à chaque porte comme dans les anciens Resident Evil).

Donc à vous de soutenir cette future extension du jeu vidéo en aidant justement les entreprises investissant dedans et aussi pour vous de découvrir un jeu d’une nouvelle manière (ce qui devrait vous faire suer un peu plus que d’habitude).
On aura ainsi bien plus de gameplay, de bestiaire, de techniques ou d’objets mais aussi des donjons bien plus grands et difficiles voire même de pouvoir créer son propre personnage et surtout une bien meilleure durée de vie pour ce type de jeu.

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Je suis en ligne sur Twitch, clique! Je suis en ligne sur Twitch, clique!
%d blogueurs aiment cette page :