Léo Major, Le vrai « Snake Solid »

Léo Major?
Encore une fois, certains de mes lecteurs risquent d’être perdus.
Mais comme je l’ai dis, ma ligne éditoriale est libre! Donc je parle aussi de choses historiques parfois.
Contrairement à l’article sur Hector, je peux au moins le relier à la saga des Metal Gear Solid.

Qui est Léo Major?

Léo Major est un Canadien.
Plus précisément des Canadiens québécois, descendants d’anciens colons français (et donc francophones) au Québec.
Un homme qui grandit dans une fratrie de 13 enfants. Mais aussi un jeune enfant qui sera battu par son père. Ce dernier considérait que son fils était « une mauviette ». L’histoire prouvera le contraire.
C’est surtout à ses 19 ans, qu’il connaitra enfin la consécration.

La Seconde Guerre Mondiale

Et oui, détail qui peut sembler anodin mais Léo Major a obtenu ses 19 ans en 1940.
Il fera donc parti du Régiment de la Chaudière (oui oui, c’est vraiment le nom de ce régiment) pour rejoindre le front en Europe. « Aere Perennius » en latin signifie « Plus durable que l’airain ».
En vérité, il va passer 1 an à s’entrainer au Canada et 3 ans en Ecosse avant de réellement partir en guerre.

4 années où il va s’entrainer pour les missions d’infiltrations, de commando, éclaireur etc…
Avec un camarade d’arme qui s’appelle Willy Arsenault.

Le débarquement allié

Enfin en 1944, Léo Major rejoint le front et débarque en Normandie, le 6 juin 1944!
L’après midi même du débarquement (imaginez la fatigue d’un tel exercice militaire), ses compétences de commando commencent à faire surface.
Il capture, avec un autre éclaireur, un Hanomag (le véhicule blindé au dessus).
Aujourd’hui, c’est un jouet pour gamin mais à l’époque, cela décimait de nombreuses unités d’infanterie.
C’est déjà dingue mais surtout, il y’avait dans ce véhicule plusieurs livres avec les codes secrets de communication de l’Allemagne.
En terme d’information, c’est une prise importante qui facilite l’espionnage des radios de l’Axe.

Okay, c’est pas mal du tout mais vous devez vous demander quel est le rapport avec Snake Solid?
Et bien, voici la suite qui devrait vous plaire aha!

Durant la bataille de Caen, Léo Major rencontre des Waffen-SS.
Qui je pense, peuvent être littéralement qualifié de soldats d’élites allemands.
Bien qu’il arrive à en abattre 4, le 5ème SS décide d’utiliser une grenade. Et Léo Major perd l’usage de son œil gauche.

Normalement, quand un soldat perd l’un de ses sens ou des organes, il est rapatrié.
Mais Léo Major dit que son oeil droit suffira et qu’il doit continuer la guerre. Il refuse le rapatriement et repart en combat en portant un cache-oeil.

Quand Léo Major devient le véritable

« Snake Solid »

Aux Pays-Bas a eu lieu la Bataille de l’Escaut.
Léo Major est envoyé en tant qu’éclaireur pour retrouver 50 soldats anglais.
Durant son excursion, il attrape deux soldats allemands, il en tue un et prends l’autre en otage.
A travers un long stratagème avec l’otage et grâce à des soldats allemands endormis dans des tranchées, il arrive à capturer 93 soldats allemands.

Dans un jeu vidéo, je ne pourrais pas capturer 93 soldats sans perdre ma vie! Il l’a fait en une nuit!
Et le soldat allemand en 39-45, ce n’était pas un rigolo.
Cela revient à capturer 930 soldats de nos jours aha! Rien que pour ça, je voulais faire un article!
Je ne dis pas que je n’y crois pas mais 93 hommes!
Les hommes rêvaient d’être Rambo mais Rambo rêvait d’être Léo Major!

Bref, il arrive à les piéger sauf que pendant qu’il emmène les prisonniers allemands vers les lignes canadiennes, l’artillerie ennemie les bombardent (tuant et blessant des prisonniers).
Il aurait du obtenir la « Distinguished Conduct Medal » (médaille de conduite distinguée?).
Sauf qu’il l’a refuse car il juge que le General Montgomery était incompétent.

Alors, c’est moi qui va trop loin aha, il n’a pas tué « son mentor » mais cela me rappelle un peu Big Boss, Naked Snake qui refuse de serrer la main à la fin de Metal Gear Solid 3.
Où comment des soldats peuvent parfois refuser les politiques ou leurs supérieurs militaires (loin du front) qui leur semblent incompétents ou autre…

Bon, je vous rassure, Léo Major n’inventera pas Outer Heaven contrairement à Big Boss aha.

Willy Arsenault, l’ami de Léo Major

Bien des batailles plus tard (et un dos brisé), Léo Major et Willy Arsenault, son frère d’arme font un repérage à Zwolle.
Pourquoi? Car nous sommes le 13 Avril 1945 et le 14 Avril, les forces alliées veulent bombarder cette ville néerlandaise.
Le gros souci, c’est que les 50 000 habitants de Zwolle en feront les frais.

Léo et Willy doivent donc faire des repérages pour l’aviation dans une ville où chaque jour, 50 soldats Canadiens perdent la vie.
Au cours de leur infiltration, Willy se fait tué.
Et là, Léo Major voit rouge.



Cette nuit-là, Snake Solid, Naked Snake ou autre ne seront pas à la hauteur (malgré que ce soit des personnages de fiction) face aux actes de Léo Major.

Il a de nombreuses grenades et il décide de faire croire aux soldats allemands postés à Zwolle que les forces alliées ont débarqué!
Il arrive à rencontrer un officier allemand qui parlait français et lui dit que la ville sera bombardée.
Léo Major ne voulait pas que les civils subissent un tel massacre alors il a tenté de convaincre cet officier qui repartira avec son arme.

Encore une fois, il arrivera à capturer des dizaines de soldats allemands qu’il ramènera aux postes alliés.
Vous vous rendez pas compte mais il revenait seul avec une dizaine de soldats à chaque fois.
Capturer dix soldats ennemis en territoire ennemi et seul, c’est quelque chose!
Durant la même nuit, il a répéré et brûlé le Quartier Général de la Gestapo à lui tout seul!

Il fera quelques pauses chez des civils, j’imagine que c’était son moyen de sauvegarder sa progression aha!

Grâce à ses actions, les Allemands fuient Zwolle qui sera donc libéré en une seule nuit grâce à un seul homme.
Et surtout qui ne connaitra pas de bombardements alliés qui auraient tué des centaines si ce n’est des milliers de civils.

Cette fois-ci, il acceptera la « Distinguished Conduct Medal » !

Après Zwolle, la Corée

Je parle souvent de la Corée mais les petits jeunes que vous êtes, vous ignorez que dans les années 1950 a eu lieu la guerre de Corée.
C’était en vérité une sorte de Troisième Guerre Mondiale localisée.

Pourquoi? Et bien, au Nord, on avait l’URSS (Russie, Chine et plein d’autres pays) et la future Corée du Nord et au Sud (Les Etats-Unis d’Amérique, l’Occident etc…) et la future Corée du Sud.
Une guerre qui mériterait bien un article car on a frôlé la vraie 3ème guerre mondiale.

Après la Seconde Guerre Mondiale, Léo Major avait quitté l’armée.
Mais en 1950, on le recrute pour créer son « unité FOX » (Force Opération X) aha, il devait créer une unité d’éclaireurs. Je tiens à vous rappeler qu’il avait qu’un seul œil qui était fonctionnel.
Je ne sais pas si vous vous rendez compte de l’importance d’avoir deux yeux à un tel niveau militaire.

La guerre de Corée est un peu similaire à la guerre des tranchées de la Première Guerre Mondiale comme à Verdun par xemple.
Sauf que tout se joue, sur la prise de collines.
Une colline a été perdue par la 3ème Division Américaine (10000 hommes). Et c’est l’unité de Léo Major qui va non seulement la reprendre et la garder 3 jours face à 14000 hommes de l’armée Chinoise.

Et cela avec 18 hommes! DIX HUIT! C’EST DE LA FOLIE!
Il a même réussit à exfiltrer un de ses soldats blessés en le portant (je vous rappelle que son dos était brisé et que l’on ne guérit jamais véritablement).
Ils se sont infiltrés au milieu des troupes chinoises sur la colline 355 et les on attaqué. Les troupes chinoises avaient donc battu en retraite, ne comprenant pas d’où ils étaient attaqués.

Léo Major a obtenu une seconde « Distinguished Conduct Medal ». En vérité, c’était sa troisième DCM quand on y pense.

Conclusion, Leo Major, le Rambo Canadien?

Il décèdera en 2008 après s’est être marié et avoir eu des enfants.
Un véritable héros de guerre qui aura accomplit des choses que je n’accomplirais pas dans un jeu vidéo en mode facile.

Quatre anecdotes à rajouter.

La première est qu’il n’a jamais reçu la Victoria Cross car il se pourrait que à l’époque, les Canadiens anglophones étaient racistes des Canadiens francophones. Il faudrait demander l’avis des Canadiens pour en savoir plus.

La seconde est que l’on a eu un reportage sur lui, Léo Major, le fantôme borgne.
Mais vous imaginez le nombres de films, reportages et jeux que l’on aurait eu, s’il était américain?

Il a été présent dans deux jeux vidéo, Steel Division: Normandy 44 et Liberators.

Je ne sais pas du tout si son personnage a inspiré Naked Snake (un soldat qui s’infiltre avec un cache-œil) mais on peut noter des ressemblances quand même.
Néanmoins, rien ne nous dit que Snake Plissken qui a inspiré Solid Snake, ne s’est pas lui même inspiré de Léo Major.

Je voulais vous faire cet article car parfois on cherche des héros dans des œuvres de fiction alors qu’ils ont réellement vécu dans notre monde réel.






𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

4 commentaires sur “Léo Major, Le vrai « Snake Solid »

  1. C’est qu’il a eu un sacré parcours le bonhomme (en plus avec le dos brisé ! chapeau !)
    Tu en as prévu de faire d’autres articles de ce genre ? Je trouve intéressant ce parallèle entre les personnages de fictions et les personnes ayant réellement existées.

    • C’est pour ça, je n’y arrive pas à y croire, façon de parler! Imagine déjà sans le dos brisé mais avec? C’est une machine!

      Je pense oui, ça va, on arrive à suivre même sans connaître Metal Gear aha? Y’avait des ressemblances intéressantes!
      Content que ça te plaise ^^

      Je pense que j’en ferais d’autres comme ça entre personnages de fiction et personnages réels héhé!

Laisser un commentaire

Sinbad, le tyran du Dailymoogle est en live, kupo!
Clique ici pour suivre ma chaîne Twitch, Kupo!
%d blogueurs aiment cette page :