Resident Evil: Welcome to Raccoon City est une Abomination

Resident Evil: Welcome to Raccoon City est une malédiction.
J’ai même envie de dire que ce film a causé le Covid rétroactivement!

Punaise, depuis que Paul W.S Anderson et Milla Jovovich ont lâché la licence Resident Evil, j’étais heureux!
Vraiment, je me disais, que cela ne « pourrait pas être pire« .
Erreur gravissime de ma part!
Je vous propose donc de vous spoiler ce film, pas à pas.

Petite piqure de rappel avant de commencer les hostilités

Je résume grossièrement mais retenez ceci:

  • Dans Resident Evil, on suit l’équipe Alpha des Stars au Manoir Spencer qui découvre pourquoi l’équipe Bravo a disparu. On a donc Chris Redfield, Jill Valentine et Albert Wesker.
    Excepté Jill qui revient dans Resident Evil 3, ils ne reviennent pas à Raccoon City.
    Cela se déroule en fin juillet de l’année 1998.

  • Dans Resident Evil 2, on suit les aventures de Claire Redfield et Leon S.Kennedy en pleine apocalypse zombie.
    Claire vient enquêter sur son frère qui a disparu
    (Chris Redfield au dessus) et c’est la première journée de travail de Léon qui ne connait personne.
    Cela se déroule en fin septembre de l’année 1998.

Le début de Resident Evil: Welcome to Raccoon City

Alors, on a plusieurs facteurs à souligner.
Tout d’abord, visuellement, le film est très joli, certains lieux sont littéralement des copies des lieux du jeu vidéo.
Et on a un petit changement. La plupart des habitants de Raccoon City sont infectés. Dans le sens où ils semblent normaux mais ressembleraient à des personnes ayant un cancer en phase terminale (sans vouloir leur manquer de respect).

Mais surtout, on a l’équipe Alpha des Stars qui est toujours présente. Ils n’ont jamais étudié la disparition de l’équipe Bravo ahaha. Ils se rendent au commissariat et se demandent pourquoi les alarmes sonnent en rigolant entre eux… (c’est eux, la police).
Claire Redfield a rencontré son frère (mais surtout ils étaient dans un orphelinat d’Umbrella ensemble).

La plus grosse déception est Léon.
C’est une quiche. Léon ne ressemble pas du tout à son personnage physiquement mais aussi mentalement.
Il a tiré dans le postérieur de l’un de ses collègues (véridique). Et c’est un peu le guignol de service dont tout le monde se moque.

Dans Resident Evil 2, c’était sa première journée (il ne connaissait personne) et surtout c’est pas le genre sur qui on peut s’essuyer les pieds. Au passage, Claire aussi n’est pas du coin, ce qui permettait de jouer deux héros qui ont la malchance d’arriver à Raccoon City, le mauvais jour aha!

Lorsque les scénaristes de Resident Evil: Welcome to Raccoon City ont commencé à fumer de la chicha

Vous savez quoi? Pourquoi pas! Je peux concevoir qu’un jeu vidéo peut offrir une nouvelle histoire sur grand écran. Mais là, accrochez vous bien.

Je parlerais même pas du camionneur avec le doberman mais deux scènes m’ont tué de rire. Je pense vraiment que c’est un nanar! On doit demander l’expertise de Nanarland!

La première scène, c’est Claire Redfield. Elle est chez Chris qui part suite à une alarme dans toute la ville (il est policier). Et là, une voisine qui semble infectée (mais genre phase terminale) écrit « Itchy Tasty » sur la fenetre de chez Chris.
Claire lui demande « est-ce que je peux vous aider? ».
Une femme ayant perdu ses cheveux, écrit avec du sang sur votre fenêtre à minuit, comment réagiriez-vous?
Bref, Claire fuit la maison de Chris après s’être fait attaquer.

J’étais cuit déjà mais non, j’ai Léon.
Car oui, Léon écoute son walkman à l’accueil du commissariat de Raccoon City. Il n’entend pas à minuit, un camion citerne venir à toute allure (et cogner dans des voitures) dans sa direction.
La porte du commissariat est grande ouverte. Les écouteurs de l’époque ne peuvent pas couvrir un tel vacarme.

Mais surtout le camion explose à l’entrée et Léon n’entends rien! Normalement rien que le souffle de l’explosion (ainsi que la chaleur aurait du avoir des effets de malade sur l’espérance de vie de notre héros). Non, un zombie enflammé rentre, Léon prend peur mais son patron l’abat (pas Léon malheureusement mais le zombie d’une balle dans la tête). Et Léon éteint le cadavre sans se poser de question!
DROGUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE!

Attendez, ce n’est même pas la moitié du film

Claire Redfield part en moto et rencontre William Birkin qui quitte la ville (avec sa femme et sa fille).
Et oui, le hasard fait qu’elle rencontre cet homme qui gérait leur orphelinat.
Ah oui, personne ne tente de fuir Raccoon City.
Regardez juste comment le covid divise notre société mais dans ce film, il n’y a pas un chat dehors!
Au moins, Irons (le commissaire) fuit la ville sans tuer personne.
Car oui, dans les jeux, il est de mèche avec Umbrella et cause la mort des civils réfugiés dans le commissariat.
Ce n’est uniquement que lorsque Irons fuit la ville que l’on voit quelques citoyens se faire tuer par des soldats d’Umbrella Corporation.

L’équipe Alpha décide donc de partir en hélicoptère pour trouver deux policiers qui ont disparu.
Les deux qui sont allés étudier un cadavre trouvé vers le Manoir Spencer.
Ah oui, autant Iron tue le zombie en feu, pourquoi pas. Mais dans la foret, Jill tue un corbeau zombie.
Ok, il avait pas l’air en forme ahaha mais c’est comme s’ils savaient à l’avance qu’il faut tuer les zombies sans savoir que c’est des zombies.
Ou alors, c’est juste l’ambiance normale aux Etats-Unis d’Amérique.
Bref, ils vont donc dans le manoir…

Et pendant ce temps, on a Léon qui a des citoyens qui lui demande l’accès au commissariat.
Sauf qu’il n’ouvre pas. Je peux comprendre vu qu’ils ressemblent tous à la femme « Itchy Tasty » mais tout de même, personne ne s’est posé de question? Je sais pas si tous mes voisins perdent leurs cheveux, je serais un peu curieux.

Irons revient donc (vu qu’il ne peut pas quitter la ville).
Une fois dans le garage, il se fait tuer par un doberman. 50 minutes pour qu’un personnage meurt?
Un personnage qui savait ce qu’il se passe mais reste au milieu d’un garage mal éclairé quand il entend des bruits bizarres (et en laissant son arme dans sa voiture aha).
Puis surtout, il s’enfuit pas, il se baisse et regarde sous une voiture AHAHAHAHA. N’est-ce pas là une forme de suicide?

Mais non! Que nenni, Claire Redfield le sauve! Comment elle est venue? Mystère!
J’admets que c’est surement l’un des rares moments où j’ai été surpris.
Sauf que Léon S.Kennedy vient tout gâcher (je t’explique pourquoi dans la page suivante).

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

Laisser un commentaire

Sinbad, le tyran du Dailymoogle est en live, kupo!
Clique ici pour suivre ma chaîne Twitch, Kupo!
%d blogueurs aiment cette page :