Hollow Knight, le metroidvania insectoide

Hollow Knight est un metroidvania insectoide avec une histoire très intéressante dans un monde mystérieux. Un monde fait d’insectes, de sel et de larmes (de joueurs)!

Hollow Knight

On joue le chevalier mais pas l’Hollow Knight.
Vous rigolez mais je ne l’ai découvert que vers la fin du jeu aha. On doit trouver 3 endormis pour accéder au boss final du jeu. Pourquoi? Quelque chose est en train de corrompre les habitants d’Hallownest. Les insectes qui étaient civilisés deviennent comme des zombies. Une sorte de Buck Bumble Médiéval (j’aurais bien aimé avoir les armes futiristes de Buck parfois aha).
Ce qui est encore plus dingue, c’est que plus on avance dans le jeu et plus on voit la corruption avancer elle aussi. Ainsi d’anciens niveaux verront leurs biomes modifiés (et on devra s’adapter aux nouveaux monstres et à de nouvelles routes).

Au départ, on découvre le jeu et on s’en moque un peu. Mais l’histoire est captivante avec ses nombreux personnages et autre au point que l’on commence à se poser des questions.
Beaucoup de monstres immensément grand attendent d’affronter le piti bibi qu’est le chevalier.

Que faire dans Hollow Knight?

Et bien dans Hollow Knight, on est dans une sorte de metroivania intéressant. De belles musiques et de somptueux graphismes vous attendent. Vous allez devoir vous déplacer de région en région. Tout en sautillant, éliminant les ennemis et boss.
Il va falloir débloquer un paquet de techniques mais aussi ramasser l’argent pour améliorer ses équipements, gagner des charmes etc…

Chaque zone, chaque ennemi etc… vous demandera un temps d’adaptation. J’haïssais les mouches qui crachait plusieurs projectiles perso (j’ai acheté de l’insecticide irl à cause d’elles!). Mais la musique et les graphismes méritent cette souffrance. Hollow Knight a réussi à créer sa propre ambiance! Je ne saurais vous l’expliquer à l’écrit, à vous d’y jouer!

Mais c’est justement ça le concept du jeu. Rien de mieux de voir à quel point vous maîtrisez mieux vos déplacements, techniques, combats etc… au fur et à mesure du jeu. Rien de mieux que de re-tomber sur le même ennemi et de voir qu’on le maitrise aha!
Je suis sûr d’avoir gagné en précision grâce à ce jeu. On est pas sur un jeu forcément « dead and retry » mais plus sur un jeu qui nous permet de mieux maitriser nos talents de joueur aha.
La difficulté ne fait pas des bonds de géants (enfin sauf pour le vrai boss final et le palais blanc) donc on peut grandir nous aussi pour affronter les nouveaux soucis.

Les charmes?

C’est assez hallucinant car il y’a de nombreux charmes qui vous offrent des bonus. Voire même des techniques. Vous aimez l’épée? Des boosts pour frapper plus fort ou plus vite.
Vous aimez vous protéger? Des boosts pour vous régénérer plus rapidement ou être invulnérable entre deux coups plus longtemps aussi. De même pour booster les mages et ainsi de suite.

Pour peu que l’on débloque un certain nombre de charmes et que l’on s’y intéresse, on peut créer un build convenant à notre style de jeu.
Je me souviens avoir jouer au dresseur Pokemon avec des araignées, des mouches kamikazes etc… En gros, moi et mes araignées, on s’occupe de taper.
Taper des ennemis permet de gagner de l’âme (la mana du jeu). Et les mouches kamikazes apparaissent grâce à la mana. Donc grâce à leurs attentats, vous gagnez encore plus d’âme et c’est un cycle vertueux face à des ennemis en grand nombre. Et ce n’est qu’un build possible! Il y’a surement des possibilités bien plus poussées que ce que je raconte aha!

Les charmes modifient la jouabilité du jeu. Vous ne pouvez pas être bloqué grâce à eux car il vous suffit juste de vous adapter à une zone ou un boss pour le surpasser avec les charmes adéquats. Et même là, plusieurs options sont possibles.

Un boss d’exception

Attention, je spoile fortement la vraie fin de l’histoire.

Battre le boss final, l’Hollow Knight n’est pas simple. Mais on obtient une drôle de fin.
Puisque la source de la corruption, on va la posséder en nous. En gros, le problème est toujours présent, l’Hollow Knight est mort et nous sommes le nouveau réceptacle. Il m’a fait de la peine car on dirait vraimen que l’Hollow Knight se suicide vers les dernières phases.

Et c’est là où le jeu assure à mon gout.

On doit réussir le palais blanc. Une zone de plateforme avec peu de point de sauvegarde. Une fusion contre-nature entre Saw et Leroy Merlin! Le jeu a été sponsorisé par les vendeurs de scies! C’est la seule explication rationnelle!
C’est vraiment difficile. Je salue toute personne ayant réussi ce passage de dingue qui m’a pris plusieurs heures.
Et il faut que je regarde comment font les speedrunneurs pour ce passage.

Et après cela, on doit vaincre à nouveau Hollow Knight.
5 étapes et puis Radiance. Sauf que plot twist. On a pas de sauvegarde après l’Hollow Knight. On doit donc réussir 10 étapes d’affilés. Quel bourbier. Surtout que Radiance est tellement difficile que l’Hollow Knight en devient presque facile.
Ou peut-être qu’a force de refaire les mêmes étapes et en affinant ses charmes, on devient plus efficient? Mystère.

En aidant l’entité des ténèbres a vaincre Radiance, le monde est sauvé. L’Hollow Knight est mort mais libre et nous aussi. Oui, le chevalier semble avoir quitté ce monde. Et Hornet sait que l’on a sauvé le monde au moins.

Hallownest corrompu mais Hallownest enfin libérée.
Cependant l’entité des ténèbres saura t’elle se tenir? Hornet pourra t’elle dans Silkroad sauver le Chevalier ou autre?

Je me suis plains du boss final mais finalement Hollow Knight a été bien conçu par Not Shalulu. On est vraiment content et fier de l’avoir terminé tellement on en a bavé si vous préférez.

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Je suis en ligne sur Twitch, clique! Je suis en ligne sur Twitch, clique!
%d blogueurs aiment cette page :