Vampyr: Etre un Vampire à Londres durant l’entre deux guerres

Après avoir streamé Vampyr, je me suis dit que je devais vous convaincre de donner sa chance à ce jeu.
Ne vous inquiétez pas, je ne divulgache rien contrairement à l’article où j’aborderais le cas de William Marshal.

Le scénario de Vampyr

Vampyr Jonathan Reid

On joue Jonathan Reid, un grand médecin britannique vampirisé en plein Londres.
Pourquoi nous? On ne sait rien du tout et on se retrouve à affronter des hordes de vampires et de chasseurs de vampires.
Dès le premier soir, on tue notre sœur en la mordant. On se contrôlait pas encore.
Malgré cela, on choisit de tenter d’améliorer la situation à Londres (atteinte par une mystérieuse épidémie).
Et j’apprécie énormément Jonathan Reid car c’est un médecin. Malgré ce qu’il subit, il tente de soigner les gens et de trouver des solutions.

Forcément, on doit chercher à comprendre pourquoi on a été transformé en vampire.
Et ainsi on découvre Londres! Une ville très multiculturaliste pour les années 1920! Avec des vampires et des tueurs de vampires qui s’affrontent! Sauf que bien entendu, vous allez être pris entre les deux feux.
Je tiens à saluer l’ambiance du jeu.
Pas seulement par rapport aux vampires mais aussi par rapport à l’Angleterre d’entre deux guerres (même les voix en anglais sont à la hauteur). On a vraiment l’impression d’être dans le Londres d’Oliver Twist.
En plus les humains pensent que les vampires sont causés par la fièvre espagnole (aura t’on un Vampyr pendant le Covid aha?). Dontnod est d’ailleurs un studio français! J’espère que l’on aura droit à un Vampyr à Paris (le passé de Lady Ashbury ou de William Marshal?).
Mais surtout, je trouve qu’on sort des sentiers battus par rapport aux vampires. On en a des bons et des mauvais aha (mais c’est le cas aussi des humains).

Mon seul reproche est que l’on a pas de minimap. Et comme on ne peut pas se téléporter, c’est assez agaçant de regarder la carte toutes les deux trois rues. Car oui, se tromper de chemin, c’est faire de nombreux combats (pas pour rien mais quand même).
Et mon seul souci en combat, c’est le verrouillage des adversaires mais peut-être que j’ai mal réglé mon jeu. Toujours frustrant de mettre un coup de batte dans le vent.

Malgré cela, c’est un jeu avec de nombreux documents écrits. Je sais que les gens aiment rusher sans lire mais les documents en disent beaucoup sur les npcs, le monde etc… Cela renforce l’ambiance du jeu justement.

Des choix intéressants

Vampyr maison délabrée

Le jeu se déroule la nuit (car les vampires ne supportent pas la lumière du soleil).
Et vous allez pouvoir soigner des individus (ce qui rapporte de l’expérience et rend les quartiers plus sûrs).
Malheureusement, pour trouver les ingrédients, il faudra fouiller les poubelles et les ennemis vaincus.
Chaque npc soigné augmentera sa valeur en terme d’expérience si vous le dévorez.

De même pour les armes. Il faut déjà réussir à les trouver mais ensuite vous devez les améliorer. Les composants se trouvent un peu partout mais aussi chez des marchands.
Les prix des marchandises augmentent si le quartier est dangereux et baissent s’il est tranquille. Ainsi, vos choix auront un impact sur le commerce aussi.

Mais surtout, chaque quartier à ses piliers (de bar).
Des individus sur qui reposent la sureté du quartier. A chaque fois que vous avancerez dans l’histoire, vous allez pouvoir interagir avec eux et choisir leur destin (vie, mort, transformation etc…). Sachez que cela aura des conséquences immédiates sur le quartier en question mais aussi sur la fin du jeu.
Je vous conseille de bien enquêter d’ailleurs car parfois le choix que vous voulez doit être débloqué grâce à de nombreux indices.

Poplar Vampyr

Ce que j’apprécie, ce sont les npcs.
Au départ, je trouvais qu’il y’en avait peu (moins de cinquante vrais npcs) mais ils sont tous réels. Je veux dire entre le vampire raciste et misogyne, le Donald Trump britannique, la lépreuse, la vieille commère, etc… ils ont tous leurs propres caractères et c’est sympa à voir!

Même d’un point de vue combat, on doit faire des choix.
En pacifiste, on doit forcément se spécialiser pour avoir des compétences assez puissantes.
De même pour les armes? Batte à deux mains pour assommer? Arme à feu pour jouer à distance (mais on recharge pas rapidement)? Epée pour récupérer du sang sans mordre l’adversaire?
Tout se vaut mais il faut juste trouver son gameplay.

Le pacifisme dans Vampyr?

Skals Vampyr

J’ai choisi d’être pacifiste mais qu’est-ce que cela signifie?
Et bien, plus de difficulté.

Voyez-vous, on gagne de l’expérience en avançant dans les quêtes. Un peu d’expérience (+5 par individu tué) dans les combats et énormément dans les npcs dévorés.
Malheureusement, être un pacifiste, cela signifie épargner les npcs (et tuer tous les vampires et tueurs de vampires).
Sauf qu’un seul npc (quand on enquête sur eux, ça augmente leurs valeurs) peut valoir 6000 points d’xp.
Donc pour compenser un npc, il faudrait vaincre 1200 monstres.

Sauf que ce n’est pas un jeu où on peut tuer autant qu’on le souhaite. Genre je peux en tuer une centaine en deux heures. Et comme je n’ai pas farmé, cela signifie se retrouver lvl 25 contre le boss final (quand les autres seront lvl 50).
Ce qui m’intrigue sur la rejouabilité. J’imagine que jouer en génocidaire doit être complètement différent?

Vampyr Merlin Edgar Swansea

Ainsi le pacifisme est un choix qui se révèle important car vous allez être beaucoup plus faible.
Il va falloir mieux esquiver, mieux sonner un adversaire etc… Personnellement j’ai pu m’en tirer en mordant énormément mes adversaires (cela remplit ma barre de sang pour me soigner et faire appel à d’autres compétences).

Sans compter que les piliers des quartiers influencent fortement votre partie. Il suffit d’une erreur pour devoir recommencer toute la partie (les sauvegardes sont automatiques).
J’ai du recommencer à cause d’un cannibale que je ne devais pas tuer (ni laisser libre).

Ce n’est qu’a la fin du jeu, que le pacifisme sera utile. En effet, je pensais avoir fait cela sans arrières pensées mais non, le jeu semble avoir plusieurs fins basés sur vos choix et je trouve cela pas mal du tout.

𝗦𝘂𝗶𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 𝘀𝘂𝗿 𝗺𝗲𝘀 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝘀 𝗞𝘂𝗽𝗼𝘀! 𝗦𝗶𝗻𝗼𝗻, 𝗰𝗲 𝘀𝗲𝗿𝗮 𝘁𝗰𝗵𝗶-𝘁𝗰𝗵𝗶 (𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁)!

5 commentaires sur “Vampyr: Etre un Vampire à Londres durant l’entre deux guerres

Ajouter un commentaire

  1. Le fait de choisir d’être pacifique demande pas mal de strat à faire non ? J’aime bien, ça donne un peu de piment au jeu. Il est sur PS4 ou uniquement sur PC ?

    1. Pas vraiment!
      Disons que tu évolues moins vite car tu tues moins donc tu es « moins fort », tu dois mieux gérer!
      Tu dois l’être en étant un excellent enquêteur pour avoir toujours une option permettant de le rester! Mais la fin en vaut la chandelle!

      Vampyr est sur PC et PS4!

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Je suis en ligne sur Twitch, clique! Je suis en ligne sur Twitch, clique!
%d blogueurs aiment cette page :